Pourquoi le nouveau logo de Google (depuis 2015) ressemble-t-il à un ensemble d'aimants pour frigo ?

Lorsque Google a sorti son nouveau logo, on a fait remarquer, à juste titre, que les lettres ressemblaient à des aimants de frigo, et que l'objectif serait que des enfants écrivent son logo sur les leurs. J'ignore dans quelle mesure c'est vrai, je suis moins bien placé qu'une mère pour le dire. Mais je propose une autre idée, peut-être complémentaire.

Le web est une sorte de centre commercial, et il est donc tout √† fait possible de bloguer et de promouvoir un service payant (par exemple des articles r√©serv√©s √† ses abonn√©s). Les blogueurs professionnels parlent donc d'aimants¬†: par exemple, un PDF en √©change de l'abonnement √† une liste mail. Or c'est exactement ce que sont son moteur de recherche, Google¬†Docs, YouTube, etc.¬†: des services de productivit√© et de loisirs, bien s√Ľr, mais √©galement des aimants pour l'utilisation du web, qui est un protocole id√©al pour la surveillance de masse et la centralisation de l'internet¬†: la possibilit√© de d√©poser des cookies tiers permet de construire des profils (couleur de peau, orientation sexuelle, tranche de revenus, adresse, etc.) bas√©s sur les consultations des sites web utilisant Google¬†Analytics, et donc de cibler la publicit√©. Cette entreprise n'existerait pas sur Gemini ou sur IRC. Ajoutons √† cela que la diff√©rence de pr√©sentation entre chaque site web joue un r√īle qui me semble sous-estim√© (souvent ignor√©) dans la centralisation de l'internet¬†: √† la fois car certaines de ces entreprises semblent offrir un service unique, donc comme tout le monde a peur de perdre ses contacts en quittant Facebook, on y reste, alors que la transition de Freenode √† Libera¬†Chat s'est faite rapidement et facilement, et on a du mal √† imaginer pouvoir se passer de Google, si c'√©tait m√™me souhaitable (alors qu'on a OpenStreetMaps et PeerTube qui se d√©veloppent)‚Ķ Mais n'en va-t-il pas ainsi de la publicit√© cibl√©e, dont des √©tudes ont prouv√© l'inefficacit√©¬†? Ensuite car h√©berger un site web implique de g√©rer le serveur et son affichage sur nos ordinateurs, ce qui est complexe, appelle √† des langages diff√©rents (cf. Mastodon), et augmente donc sensiblement le co√Ľt humain de cet h√©bergement, pour une visibilit√© rendue faible, hors de certaines communaut√©s de niche, par les moteurs de recherche suivant les principes et le fonctionnement de Google, souvent bas√©s sur son index ou sur celui de Bing¬†[1], mais aussi la crainte pour Mx. Toutlemonde de s'y mettre et de faire fuiter des donn√©es (crainte de souillure du sacr√© par le profane, version minimaliste¬†: des donn√©es par l'interface que l'on doit aussi g√©rer, sorte de crainte de perdre la face). Alors que s√©curiser un ordinateur sous Linux, bah‚Ķ c'est ce que je fais en tapant ce message, avec un risque d'attaque et d'erreur quasiment nuls √©videmment, mais h√©berger un serveur Gemini ou IRC n'est vraiment pas sorcier.

Or si l'internet est un produit de la nature humaine, les villes aussi (Park 1925)¬†: on peut donc √™tre amen√© √† se demander si nous souhaitons vraiment l'h√©g√©monie des valeurs d'un centre commercial sur l'internet. Actuellement les centres commerciaux refl√®tent une √©conomie dualiste, mais nous pouvons en imaginer qui refl√©teraient une √©conomie socialis√©e, o√Ļ on ach√®terait des produits plus satisfaisants et plus respectueux des travailleurs et de nos √©cosyst√®mes, donc je n'ai pas de souci avec l'id√©e en soi d'assister √† des conf√©rences dans un centre commercial, mais en l'√©tat actuel l'auditorium de Lyon est litt√©ralement dans l'ombre du centre commercial de la Part-Dieu, et refl√®te des valeurs compl√®tement diff√©rentes¬†; au vu des valeurs actuelles du web, je pr√©f√®re publier sur un protocole se rapprochant d'une biblioth√®que (Gemini), et honn√™tement le protocole ActivityPub correspond plus √† un amphith√©√Ętre, mais est trop li√© au web, trop sous l'influence de la culture dominante sur le web (des likes, s√©rieusement¬†?) pour me donner envie de m'y investir s√©rieusement. J'ignore si le web a √©t√© d√©finitivement souill√© par des entreprises comme Facebook, mais le terrain est clairement en leur faveur, donc nous gagnerions √† envisager d'autres protocoles, ce qui est contraire aux int√©r√™ts de Google¬†: d'o√Ļ ses aimants, d√®s les premi√®res ann√©es du web (cr√©√© en 1989).

Pour toutes ces raisons, il est possible que des cadres de Google, ayant clairement le concept d'aimants en tête, l'aient proposé pour leur nouveau logo.

[1] Pour info, mon ancien blog, hébergé par Write.As, fédérant avec ActivityPub, était lu par environ 200 personnes. Je sais qu'elles me lisaient car quand j'ai commencé à raconter n'importe quoi je suis tombé à 6 vues par article.